Qui paie ses dettes s’enrichit : un proverbe à nuancer.

Qui paie ses dettes s’enrichit : un proverbe à nuancer.

                     Recevez mon livre 

               "10 occasions de devenir riche avec l'immobilier locatif"

 

 

" Qui paie ses dettes s'enrichit ". Tout le monde a déjà entendu ce proverbe ou cette citation " Qui paie ses dettes s'enrichit" au moins une fois dans sa vie. Pour devenir riche, éliminez vos dettes !« Qui paie ses dettes s’enrichit ».

Tout le monde a déjà entendu ce proverbe ou cette citation « Qui paie ses dettes s’enrichit » au moins une fois dans sa vie.

Pour devenir riche, éliminez vos dettes ! 

Dans la majorité des cas, vos dettes envers un tiers (souvent des organismes financiers) généreront des intérêts en plus du capital à rembourser.

Même s’il est important dans tous les cas de payer ses dettes, voilà un point qu’il convient de bien nuancer.

En effet, il existe de bonnes et de mauvaises dettes, et vous aurez intérêt pour les unes à les rembourser au plus vite, et plus les autres à les rembourser sur plusieurs années, à laisser votre crédit mourir de sa belle mort.

 

Les mauvaises dettes pour ne pas devenir riche.

 

Vous avez intérêt à les rembourser car toutes ces mauvaises dettes vous coûteront des intérêts, et souvent beaucoup d’intérêts.

En vivant à crédit vous ne deviendrez JAMAIS RICHE.

Il faut bien comprendre que dans tous les cas :

 

  1. L’achat vous coûtera plus cher que le prix de base à cause des intérêts.
  2. Vous devrez puiser tous les mois dans vos revenus pour honorer vos mensualités.

 

Certaines personnes usent et abusent de ces mauvais crédits, car il est tellement facile aujourd’hui de les obtenir, et c’est ainsi que nous voyons des gens sombrer dans le surendettement.

On accumule ces crédits et un jour on n’est plus capable de payer ses dettes.

On réemprunte alors un autre crédit à la consommation pour honorer ses dettes passées et voilà que se profile la spirale infernale du surendettement.

 

Exemples de mauvaises dettes :

 

  • le crédit pour le financement de votre voiture. Achetez plutôt une voiture d’occasion sur fonds propres ou bien mieux, évitez tout simplement de l’acheter si c’est possible.
  • le crédit à la consommation pour l’achat d’une nouvelle télévision ou de tout autre objet superflu. Attendez d’avoir des liquidités pour vous acheter l’objet, si c’est vraiment nécessaire.
  • le crédit que vous aurez contracté auprès d’un ami ou d’un membre de la famille.
  • le découvert de votre compte en banque, c-à-d quand vous descendez sous zéro. Encore une forme de crédit qui coûte très cher en intérêts, beaucoup plus cher que ce que ça vous rapporte quand vous êtes en positif.
  • le crédit immobilier de votre habitation personnelle car ce type de bien immobilier, hormis le fait de vous loger, ne vous rapporte aucun cash-flow positif tous les mois. Vous remboursez tous les mois du capital et des intérêts et, au terme du crédit, une maison ou un appartement de 200.000€ vous aura coûté 300.000€. Ce point est à nuancer car vous devez de toute façon vous loger, et il est clair que pour une même dépense mensuelle, il vaut mieux acheter que de louer. Et même encore, ce point est à nuancer car l’achat d’un bien pour habitation personnelle impactera votre capacité d’emprunt. Nous aborderons ce point dans un article ultérieur.
  • les crédits immobiliers que vous contractez pour un investissement locatif qui ne vous rapportent pas d’argent tous les mois (CASH-FLOW négatif). Dans ce cas précis, vous devrez aller puiser tous les mois dans vos autres revenus.

 

Par ailleurs, le fait d’avoir contracté des mauvaises dettes diminuera votre capacité d’emprunt et vous rendra la tâche plus difficile pour obtenir de bonnes dettes, ce que nous allons voir maintenant.

 

Les bonnes dettes pour devenir riche.

 

La première chose à savoir c’est que les intérêts pour un financement immobilier coûtent beaucoup moins cher que les intérêts liés à des crédits à la consommation.

L’explication est simple !

La banque aura votre bien immobilier en garantie lors d’un financement immobilier et prend donc moins de risques.

 

Exemple de bonnes dettes :

  • les crédits dans un cadre professionnel, immobiliers ou non, et qui vous permettent de dégager des bénéfices certains. Ce point peut être très subjectif et aléatoire car il n’y a jamais aucune certitude qu’un investissement soit rentable. 

 

Il ne faut pas chercher à rembourser vos dettes liées à des investissements locatifs plus vite que la durée prévue dans le contrat de base.

En effet, cela ennuie les banques de devoir modifier un crédit en cours.

Si vous avez un capital en main, il vaut mieux réinvestir dans un autre projet rémunérateur plutôt que de vouloir rembourser un crédit plus rapidement.

C’est mon avis, mais c’est certainement cette vision des choses qui m’a permis de devenir riche grâce à mes multiples investissements locatifs.

De plus, n’oubliez pas que c’est dans les dernières années du remboursement de votre crédit que vous vous enrichissez le plus !

 

les crédits immobiliers que vous contractez pour un investissement locatif qui vous rapporte de l'argent tous les mois (CASH-FLOW positif). Dans ce cas précis, vous remboursez tous les mois du capital et des intérêts, mais ce sont vos locataires qui les payent pour vous.

 

Mon cas personnel :

 

Pour ma part, j’ai toujours payé mes dettes.

Les seules dettes que je suis heureux d’avoir sont les dettes liées à des investissements locatifs.

Je n’ai jamais fait usage des mauvais crédits à 3 exceptions près :

  • l’achat de mon habitation personnelle. C’est un choix personnel qui nous a apporté confort et sécurité à moi et ma famille. 
  • l’achat d’une voiture pour mon épouse. Sa voiture était âgée et est tombée en panne. Il a fallu la remplacer immédiatement et une grosse partie de mes liquidités étaient investies dans un nouveau projet locatif. Je n’ai donc pas eu le choix. Je signale quand même que c’était un crédit avec un taux d’intérêt de 0%, ce qui veut dire que la voiture ne me coûtera pas plus cher in fine. De plus, je ne voulais pas aller puiser dans mon épargne de sécurité
  • le rachat de la société familiale à mes parents. J’ai donc eu une dette vis à vis d’eux que j’ai remboursée au plus vite.

 

J’ai pris l’habitude de payer mes factures directement lors de leur réception.

Je sais ainsi à tout moment ce qu’il me reste sur mes comptes et je suis beaucoup plus serein de savoir que je ne dois plus rien à personne.

Cet aspect psychologique est un point très important !

« Qui paie ses dettes s’enrichit » est donc un proverbe que j’applique dans ma vie, même si j’en fais abstraction dans le cas des bons crédits immobiliers à vocation locative.

 

Conclusions.

 

Remboursez au plus vite vos mauvaises dettes et créez beaucoup de bonnes dettes, créez en le plus possible. 

C’est un état d’esprit très important à acquérir si vous voulez devenir riche.

« Qui paie ses dettes s’enrichit », un proverbe à bien nuancer donc.

 

Aviez-vous déjà entendu ce proverbe « Qui paie ses dettes s’enrichit » ? Dans quelle situation (bonne ou mauvaise) vous êtes-vous retrouvé ? Qu’avez-vous pris comme décisions éliminer vos mauvaises dettes ? Avez-vous de bonnes ou mauvaises dettes ? 

 

Bonne route vers la richesse…

David Demaire

www.moi-riche-pourquoi-pas.com

                     Recevez mon livre 

               "10 occasions de devenir riche avec l'immobilier locatif"

 

8 réactions au sujet de « Qui paie ses dettes s’enrichit : un proverbe à nuancer. »

  1. Moi qui me posais la question de savoir si je devais rembourser par anticipation ou pas….
    Mais le fait de rembourser au plus vite nous permet ensuite d’emprunter encore plus est ce la une strategie differente? Et au niveau fiscal quel est le plus interessant? Merci pour cet article super constructif

    1. Any,
      C’est une bonne question. Chacun peut avoir un point de vue différent selon ses objectifs!
      Si votre objectif est d’avoir 5 appartements par exemple et pas plus, et qu’un jour vous disposez de 50.000€, vous pouvez décider de rembourser l’un de vos crédits. Votre dette diminuera et votre cash-flow augmentera considérablement.
      Si votre objectif est d’en avoir 20 ou 50 et que vous en avez 5 aujourd’hui, vous pouvez par contre aller trouver la banque avec vos 50.000€. Il y a de fortes chances que le banquier vous accueille à bras ouverts pour vous octroyer un nouveau crédit.
      Le fait d’investir en privé et en société me permet de profiter des meilleures niches fiscales.
      Bonne route vers la richesse.
      David

  2. Bonjour david,
    Merci pour cet article.
    Je viens de me rendre compte que j’ai récemment contracté une mauvaise dette ??
    J’ai acheté une maison pour ma famille (1700 euros de mensualité pendant 15 ans)
    A côté de cela , j’ai un appartement T3 , pas crédit que je vais louer dans 2 mois (800 euros/mois) et T1 en location qui dégage 200 euros de cash flow.
    Dans mon cas, qu’est-ce que vous feriez en priorité ?
    Merci encore pour ces conseils enrichissant.

    1. Lily,
      L’achat de sa maison personnelle est une mauvaise dette « sur le papier », lorsqu’on analyse et qu’on fait des calculs. Mais elle répond à d’autre besoins (sécurité, bonheur,…) qui sont tout aussi importants. J’ai moi même acheté ma maison pour ces raisons non financières. En tous cas, je te félicite pour être passée à l’action avec tes investissements locatifs. (Je t’avoue ne pas avoir bien compris le sens de ta question).
      David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *