Construction de ma maison. Etape 3. Gagner de l’argent facile en réalisant les travaux différemment.

Construction de ma maison. Etape 3. Gagner de l’argent facile en réalisant les travaux différemment.

                     Recevez mon livre 

               "10 occasions de devenir riche avec l'immobilier locatif"

 

 

 

Bonjour, ici David Demaire, auteur du livre « Moi Riche ? pourquoi Pas ! ».

Dans ce petit montage de photos et vidéos, je vais vous présenter les travaux que je suis occupé de réaliser pour la construction de ma résidence principale.

J’en profiterais pour vous expliquer comment s’enrichir et comment gagner de l’argent facile en réalisant à ma façon les travaux.

 

Les travaux.

 

Il y a plus ou moins deux mois que les travaux ont débuté. 

Nous avons commencé par nettoyer le terrain de tout ce qui l’encombrait.

 

  • Clôtures.
  • Petite remise en béton.
  • Arbres malades ou mal situés.
  • Ancienne citerne.
  • Etc…

 

Le terrain a été nivelé et remblayé également à certains endroits.

Le géomètre est ensuite intervenu pour implanter le futur bâtiment.

Nous avons terrassé l’emplacement des futures fondations.

Les citernes et station d’épuration sont placées pendant ce temps.

Nous avons réalisé le coffrage, implanté les égouttages, et placé les 3 tonnes d’armatures calculées par un ingénieur en stabilité. 

Tous ces travaux sont des travaux ingrats car au final, ce sont des travaux qui ne seront plus visibles.

Et finalement le grand jour est arrivé. Le jour du béton !

Ce n’est pas moins de 130 M³ de béton que nous avons placé par pompage pour réaliser la dalle de 300 M².

A partir de maintenant, ce sont les travaux de maçonnerie qui ont commencé pour aboutir un jour au résultat final.

 

Comment gagner de l’argent facile avec les travaux ?

 

Un choix personnel.

 

J’ai fait le choix de réaliser moi-même la majorité des travaux.

Je suis ingénieur en construction de formation et j’ai surtout beaucoup d’expérience de terrain de mes précédents achats/travaux.

Je vais donc gérer moi-même la partie administrative et le suivi des travaux de A à Z.

Par contre, ce n’est pas moi qui vais travailler sur chantier.

Comme pour mon chantier précédent, j’ai fait appel à une équipe de travailleurs étrangers.

Ce sont des travailleurs bulgares, et donc des travailleurs européens.

Je vais réaliser avec eux la quasi-totalité des travaux, sauf les travaux de couverture et d’étanchéité pour lesquels j’ai fait appel à un ami entrepreneur.

Très honnêtement, je préférerais travailler avec des ouvriers locaux, mais financièrement, il n’y a pas photo.

Je paye ces ouvriers 20€ de l’heure, là ou des entreprises locales me factureraient 50€/heure.

C’est gagner de l’argent facile sur le coût de la main d’oeuvre.

Et je vous assure qu’ils ne vont pas moins vite que d’autres !

 

Un autre avantage…

 

Le fait de gérer moi-même la majorité des travaux et surtout d’avoir des connaissances dans la construction me permet de donner une mission limitée à mon architecte.

Il a réalisé les plans bien entendu et introduit le dossier permis de construire.

Je ne lui ai pas demandé de réaliser un cahier des charges complet ou encore le suivi des travaux.

Les plans me suffisent !

Voilà encore un bon moyen de gagner de l’argent facile en réduisant la mission de l’architecte.

 

Merci l’Europe !

 

Grace à l’Europe et certaines de ses aberrations, cette manière de faire est tout à fait légale !

Ils sont engagés par une société en Bulgarie et sont détachés chez nous en mission, pour un chantier précis et une durée précise.

Vous devez savoir que chez eux le salaire horaire moyen est de 4€/heure alors qu’il tourne à 40€/heure chez nous.

Quand je vous dis que notre Europe est illogique !

Par contre grâce à la libre circulation des biens et des personnes, cette manière de faire est légale et permet de gagner de l’argent facile sur les travaux.

Nos entreprises se plaignent de dumping social, car ces ouvriers coûtent beaucoup moins cher et surtout les charges sociales sont payées dans leur pays d’origine et pas chez nous.

Et je dois avouer que lorsque j’étais entrepreneur avec beaucoup de personnel, je m’en plaignais aussi car je les voyais que de la concurrence déloyale à mon personnel local.

Soit vous vous battez contre des moulins, soit vous jouer avec les règles de l’Europe…

 

L’état d’esprit de ces travailleurs étrangers.

 

S’ils viennent travailler chez nous, comme les polonais, les roumains et les portugais par exemple, c’est qu’il n’y a pas assez de travail chez eux.

Et quand il y a du travail, ils sont mal payés !

De plus, si vous pouviez être payé 2 à 3 fois plus en vous déplaçant à l’étranger, ne feriez-vous pas la même chose ?

Ils ont besoin de travailler pour rapporter de l’argent à leur famille restée au pays.

Ils viennent donc chez nous pour bosser, et s’ils ne travaillent pas correctement, c’est le billet de retour garanti.

Je peux vous assurer qu’ils sont motivés de travailler, contrairement à biens des travailleurs de chez nous.

Et lorsqu’ils rentrent à la maison, ils sont les rois du monde avec l’argent qu’ils ont réussi à économiser chez nous.

Ex : avec 5.000€ économisé en travaillant quelques mois chez nous, ils ont en poche l’équivalent d’un an de salaire chez eux.

 

Je les considère comme des égaux…

 

Attention, ce n’est pas parce que ce sont des ouvriers étrangers que je les considère mal !

Je leur paye régulièrement un verre ou un resto.

Ils sont logés dans un logement décent, un logement dans lequel je pourrais vivre moi-même avec ma famille, et pas dans un container.

Nous organisons des petits BBQ de temps à autre chez eux et faisons la fête ensemble.

J’ai déjà été invité chez eux en Bulgarie à deux reprises pour visiter leur pays.

Ils ont confiance en moi et me le rende bien en contrepartie.

 

A vous de voir si vous pouvez utiliser vous aussi ce type de main d’oeuvre pour vos travaux…

 

David Demaire

Auteur du livre « Moi Riche ? Pourquoi Pas ! »

www.moi-riche-pourquoi-pas.com

 

                     Recevez mon livre 

               "10 occasions de devenir riche avec l'immobilier locatif"

 

6 réactions au sujet de « Construction de ma maison. Etape 3. Gagner de l’argent facile en réalisant les travaux différemment. »

  1. Bonjour David !
    Merci pour ce nouveau article qui est très intéressant et surtout merci pour tes conseils. Bon lundi de Pâque à toi .

  2. Je suis actif dans l’immobilier (à un niveau inférieur au tien) et pour moi, le plus gros challenge est de trouver des sous-traitants de confiance et de qualité.

    Je serais curieux de connaitre les entreprises avec lesquels tu travailles. Ton approche est intéressante et je souhaiterais l’appliquer !

    1. Salut Denys,
      C’est une toute petite société de quelques ouvriers qui ne travaille que localement dans ma région. Mais il en existe certainement dans ta région. Il faut chercher…
      Courage et persévérance 🙂
      Amitiés.
      David

  3. Bonjour David,

    Je n’ai pas d’avis sur la question mais sur Lyon je n’ai quasiment jamais eu d’ouvrier locaux, uniquement des ouvriers européens idem ou des pays qui ont des accords avec la France et régis par un MOE local.
    Les ouvriers français locaux se font rares surtout en ville et là les prix explosent.

    1. Salut Michael,
      Je suis content de ne pas être le seul dans le cas. J’essaie de faire un maximum de travaux avec eux. Ce que je ne suis pas capable de faire moi-même avec ces ouvriers, je délègue.
      Bonne journée.
      David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *