Comment devenir rentier ? Début de réponse avec Elisabeth

Comment devenir rentier ? Début de réponse avec Elisabeth

                     Recevez mon livre 

               "10 occasions de devenir riche avec l'immobilier locatif"

 

 

Comment devenir rentier ? Combien faut-il pour devenir rentier ? Combien pour devenir riche et pouvoir vivre sans travailler ? Et est-ce que les banques vous suivront encore après ?

Des questions complexes, mais nous allons analyser le cas d’Elisabeth, une lectrice.

Elisabeth m’a envoyé un mail qui peut nous mettre sur la piste d’une réponse :

Bonjour David,

 

1. « Comment puis-je t’aider sur ta route pour devenir riche ? »

A cela je répondrais : en continuant de nous faire partager ton expérience, tes conseils, trucs et astuces, qui permettent de nous donner des idées, de nous motiver.

 

2. « Qu’est ce qui te freine aujourd’hui pour passer à l’action ? »

Alors, nous sommes déjà passés à l’action, mais le chemin de l’indépendance est encore long. En ce moment, nous sommes bloqués car, en attente de la fin des travaux de notre immeuble. Tant que les appartements ne seront pas loués, il me semble difficile d’aller négocier un autre crédit.

 

3. « Quel sujet voudrais-tu que je traite pour toi sur mon site ? »

Alors un sujet qui m’intéresserait serait d’aborder à partir de quelles rentrées d’argent on peut se permettre de quitter son boulot en sachant que les seuls revenus de l’immobilier seront suffisants pour pouvoir réemprunter à nouveau. Je ne sais si ma question est très claire. Par exemple, dans notre cas, nous sommes tous les deux infirmiers et nous nous servons de notre sacro-saint CDI (Wikipédia) pour emprunter. D’ici quelques mois, nous aurons environ 4000 euros de revenus locatifs. Penses-tu que si nous arrêtions nos emplois, la banque nous prêterait encore pour d’autres investissements immobiliers ?

Merci pour tout ce que tu nous transmets, c’est toujours passionnant.

Bonne fin de week-end. 

Elisabeth

 

Tentative de réponse à Elisabeth…

 

 1. MERCI !!

 

Je profite de ton mail pour te remercier Elisabeth, et plus généralement, pour vous remercier tous pour vos divers encouragements réguliers et répétés.

Lorsque je suis derrière mon écran et mon clavier pour vous écrire, je suis seul face à la feuille blanche.

Je n’ai aucune idée de comment vous allez percevoir ce que j’écris, de ce que vous pensez de mes articles. 

Et la meilleure manière pour moi de le savoir, est d’avoir votre retour, soit par le biais des commentaires, soit par mail, comme l’a fait Elisabeth.

Vos commentaires sont pour la majorité positifs, ce qui m’encourage à continuer à vous livrer une partie de ce que je connais, de ce que j’ai appris et de mon vécu.

 

Je ne suis pas un surhomme, donc il est certain que je fais et que je ferais des erreurs.

Je vous demande donc de ne jamais vous fier à moi aveuglément, et de toujours vous forger votre propre opinion.

Chacune de vos situations est différente l’une de l’autre, et de la mienne. 

Ce qui est adapté pour moi, ne l’est peut-être pas pour vous ?!

Le cas d’Elisabeth, n’est pas le vôtre…

 

 2. (Re)passer à l’action.

 

Tout d’abord, Elisabeth, je tiens vraiment à te féliciter d’être passée à l’action.

Comment devenir rentier un jour ? C’est toi même qui apporte la solution !

Je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais tu fais partie d’un très faible pourcentage de la population à avoir franchi le pas de l’investissement locatif.

Je ne te connais absolument pas, ni ta situation d’ailleurs, mais je ne comprends par contre pas pourquoi tu voudrais refaire un investissement alors que tu en as un en cours, de plusieurs appartements qui plus est (immeuble ?) !

 

Plusieurs raisons me font dire cela :

 

  • Tu devrais tout d’abord être très fière d’avoir un projet de plusieurs appartements en cours !
  •  Ce n’est que mon avis, mais tu ne devrais pas te disperser de toute manière, et focaliser toute ton énergie dans ton unique projet actuel afin de le mener à terme dans les meilleures conditions. J’ai vu trop grand en une fois pour mon dernier projet immobilier et je l’ai payé cher en énergie, en motivation, en qualité de vie.
  • Mener de front plusieurs projets pourrait s’avérer dangereux pour vos finances. En immobilier, il est inutile de prendre des risques inconsidérés. Les montants sont trop importants.
  • Je crois que le banquier penserait comme-moi si tu allais aujourd’hui le retrouver pour un second crédit en parallèle ?!

 

Mon avis.

 

A mon sens, tu dois terminer ton projet en cours, trouver tes locataires (comme tu le dis) et peut-être même attendre quelques mois avant de te relancer dans un nouveau projet.

Le temps que tout se mette en place et que tu sois certaine que tout « roule » parfaitement.

Tu dois pouvoir te laisser le temps de juger :

 

  • de la qualité de tes locataires.
  • que tes loyers rentrent comme tu l’avais estimé dans ton business plan.
  • que tu sois certaine de ton cash-flow positif.
  • et surtout de gagner la certitude de pouvoir, tous les mois pendant les 20 (?) prochaines années, rembourser ta banque.

 

Quand tu auras confiance, dans ton affaire et surtout en toi, relance un nouveau projet, si c’est ton choix…

C’est la réponse à la question « Comment devenir rentier ».

 

Comment devenir rentier un jour ? C'est toi même qui apporte la solution ! Je ne sais pas si tu t'en rends compte, mais tu fais partie d'un très faible pourcentage de la population à avoir franchi le pas de l'investissement locatif.

 

 3. Comment devenir rentier ?

 

Nous voilà au cœur de ton mail, Elisabeth, et j’espère t’apporter une réponse la plus complète possible.

Quand et comment devenir rentier ou pouvoir arrêter de travailler ?

En fait, plutôt qu’une réponse, c’est plutôt un ensemble de réflexions car au final, vous seuls 2 pouvez prendre la décision de changer votre situation.

 

4000€ de cash-flow par mois est-ce assez pour vivre ?

 

Si ces chiffres s’avèrent réels une fois ton projet terminé, il me semble que vous ne devez plus être très loin de l’indépendance financière.

Je crois qu’une majorité des personnes qui nous liront seraient ravies de se trouver dans ta situation !!!

Tu as trouvé par toi-même comment devenir rentier. 

Est-ce que 4000€/mois c’est assez pour devenir rentier est très personnel et dépend de votre façon de vivre au quotidien. 

Je crois pour ma part que beaucoup s’en « contenteraient », mais encore une fois, je ne connais pas ta situation, ton rythme de vie, ton « standing ».

Avant d’envisager un arrêt éventuel de vos CDI, je m’attellerais avec ardeur à faire mon analyse de budget (revenus/dépenses) afin de déterminer précisément de combien d’argent vous avez réellement besoin pour vivre, ton compagnon et toi ?!

 

 Arrêter de travailler, mais pour quoi faire ?

 

Avant d’envisager d’arrêter de travailler, il est primordial que vous soyez clair avec vous-même sur ce que vous feriez ensuite tous les deux ?

Je crois pouvoir en parler car j’ai vécu cette situation et elle n’est pas si facile à vivre !

Si vous choisissez de devenir rentiers, que vous arrêtez de travailler, à quoi allez-vous passer vos journées tous les deux ?

C’est un peu la même situation qu’une personne qui arrive à l’âge de la pension et qui n’a pas anticipé son après, il risque de s’ennuyer et de déprimer !

 

Par contre, si vous arrêtez de travailler, vous aurez beaucoup plus de temps pour gérer votre patrimoine et, en l’occurrence votre immobilier.

Vous pourriez très bien envisager de vous consacrer plus intensivement au développement de votre parc immobilier par exemple.

Ou encore à développer d’autres revenus passifs, comme la bourse ou comme créer votre propre business.

Ce qui nous amène au point suivant.

 

Comment devenir rentier avec 4000€/mois et pouvoir emprunter encore par la suite ?

 

Encore une fois, ne connaissant pas en détail votre situation, votre patrimoine, c’est difficile de répondre clairement.

Je crois que la première chose que je ferais, serait de poser la question à mon banquier ou à mes banquiers.

Rien ne vous empêche de faire une simulation avec eux pour voir si c’est envisageable ?!

 

Ce que je peux t’affirmer par contre, c’est que j’ai obtenu un crédit de 1.500.000€ pour un « gros » projet immobilier.

Je n’avais pas de revenus (CDI), ni même de revenus provenant de mes propres sociétés.

Je ne vivais que du cash-flow de l’immobilier que je détiens en privé.

Tu vois que c’est possible !!!

 

Ce crédit a été contracté par l’une de mes sociétés immobilière.

Par contre cette société avait un bien à mettre en garantie (bien libre de crédit) et j’ai fait un apport de fonds important dans ce projet.

La banque me connaissait car j’avais déjà plusieurs crédits chez eux, ils connaissaient mon sérieux.

Et comme il y avait des garanties et apports, ils n’étaient pas seuls à prendre des risques.

 

De manière générale, les banques prennent en compte 70% des loyers pour déterminer votre capacité d’emprunt.

Ce qui équivaut dans ton cas à +- 3000€/mois de revenus pour vous deux.

Ce chiffre est à comparer avec ton analyse de budget.

 

Quand je vais voir ma banque…

 

Lorsque je vais voir mon banquier pour un crédit, je lui fournis systématiquement, avant qu’il ne me le demande :

 

  • un tableau revenus/dépenses avec d’un côté nos salaires et loyers et de l’autre, les mensualités de remboursement de crédit.
  • un tableau reprenant les détails de tous les crédits en cours dans toutes les banques (date de début, date de fin, taux, mensualités,…).

 

En plus bien entendu de tous les documents habituels (fiches de salaires, cartes d’identités, preuves de loyers, …etc).

Je joue ainsi carte sur table avec mon banquier, il aime cela…

La banque a ainsi une vision actualisée de mon patrimoine, de mon cash-flow et de tous mes crédits en cours.

Il faut toujours essayer de « mâcher » au maximum le travail du banquier, c’est un homme comme les autres, il aime bien ne pas avoir trop de travail.

Si vous lui apportez tout ce dont il a besoin, sans qu’il ne vous le demande, cela prouve votre sérieux, votre professionnalisme.

 

Que ferais-je à votre place ?

 

A la question « Comment devenir rentier », vous avez trouvé vous-même la réponse avec vos investissements locatifs.

Quant à votre capacité d’emprunt, je poserais clairement la question à mes banques, afin d’avoir leur vision des choses.

Ils vous connaissent mieux que moi et au final, c’est eux qui décideront de vous octroyer ou pas votre futur crédit.

Les chiffres ne sont pas le seul critère, la confiance que la banque a en vous est aussi importante.

Par ailleurs, pour rester sage, je n’envisagerais que l’arrêt de l’activité principale de l’un de vous deux à la fois.

Peut-être celui de vous deux qui a le plus d’affinités avec l’immobilier ?!

Pourquoi prendre trop de risques ?

Mais, pour conclure et en me connaissant, à votre place je trouverais la solution pour que l’un de vous deux ait l’opportunité de stopper son CDI et puisse se consacrer à votre patrimoine.

Sur le long terme, vous avez beaucoup plus à y gagner à mon avis  😉 

 

 

!!! Attention je ne suis ni juriste, ni fiscaliste, ni notaire, ni banquier : renseignez-vous bien dans votre pays et dans votre situation. Chaque cas, chaque situation est unique. Faites-vous toujours bien conseiller par des professionnels avant de vous lancer dans telle ou telle voie !!! 

 

Que feriez-vous si vous étiez dans le cas d’Elisabeth et de son compagnon ?

 

Bonne route vers la richesse…

David Demaire

www.moi-riche-pourquoi-pas.com

 

Articles sur le même sujet.

 

Comment gagner de l’argent et garantir votre liberté financière ?

Vous aussi, vous pouvez devenir rentier immobilier !

L’arnaque des Options Binaires : témoignage personnel.

Je ne veux pas être rentier ! Making-off du livre MRPP.

 

                     Recevez mon livre 

               "10 occasions de devenir riche avec l'immobilier locatif"

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *